Un bon réglage de l’écran sur les contrastes et la lumière afin d’en tirer le meilleur

Nous avons tous nos habitudes et nos préférences, mais ces réglages ne sont pas les seuls auxquels nous devons faire attention. En effet, à trop se pencher sur le rendu des couleurs, on en oublie parfois de penser à nos yeux. Pourtant, de mauvais réglages auront des conséquences néfastes et fatigueront, voire abîmeront de manière irréversible nos yeux. 

Etre concentré c’est bien, mais encore faut-il ne pas en oublier tout le reste. C’est pourtant ce qui arrive souvent quand on est pris dans le jeu. On ne boit pas assez, on mange ce qu’on a sous la main, on dort peu et mal…etc 

Bref, on se néglige sur tous les plans. Pourtant, les réflexes, l’endurance ou encore la précision passent nécessairement par un corps en bonne santé.

Pour un bon réglage de son écran

  • Le taux de rafraîchissement

Pour le réglage de l’écran : plus le taux de rafraîchissement est élevé, moins nos yeux en ressentiront de fatigue.

Bien que nous ne nous en rendions pas compte au-delà d’un certain niveau (60 Hz environ), un taux de rafraîchissement élevé va faciliter le travail de nos yeux. Attention toutefois, car l’écran n’est pas le seul à gérer le renouvellement de l’image, la carte vidéo aussi intervient. Il ne sert à rien de monter son écran à 144 Hz si la carte vidéo n’est pas à la hauteur. 

A noter que des études ont montré que plus la fréquence de l’écran est élevée, moins les personnes épileptiques font de crises.

  • Luminosité et contraste

La luminosité est souvent trop forte sur les écrans.

On dit souvent que la luminosité idéale pour un écran se trouve entre 80 et 140 Cd/M² en fonction de l’environnement lumineux. Pour avoir un ordre d’idée, si vous voulez imprimer une photo et qu’elle apparaisse à l’écran de façon identique, il ne faut pas dépasser 100. A vous de trouver votre confort mais surtout, ne montez pas trop haut si la luminosité ambiante est plutôt faible

Pour le contraste, là encore, mieux vous le réglez, moins vos yeux auront à forcer. Reconnaître les contours ou les formes leur sera plus facile et par conséquent la fatigue sera moins présente. Certains écrans possèdent aussi des technologies limitant les lumières bleues nocives pour les yeux. Mais du coup les réglages précis sont limités et l’intensité lumineuse plus basse.

Si l’on préfère un réglage sans ce système, le mieux reste d’adopter des lunettes anti-filtre bleu, adaptées aux écrans qui les protégeront efficacement

  • La résolution

De nos jours, la résolution n’a plus vraiment d’impact sur les yeux.

En revanche, elle va avoir un effet en fonction de l’équilibre entre taille de l’écran et résolution. Par exemple, une résolution élevée sur un écran de petite taille va pousser les yeux à « regarder plus petit ». En d’autres termes, les détails seront visibles mais demanderont plus d’efforts à nos yeux. 

Si on se place strictement de ce point de vue-là, mieux vaut un 32 pouces en FHD qu’un 22 pouces en 4K. Bien sûr, une faible définition sur un écran très grand ne sera pas agréable à regarder. Il faut donc trouver un équilibre correct. 

  • La hauteur et l’inclinaison de l’écran

    Nos écrans sont souvent placés trop haut par rapport à nos yeux.

    Conséquence, ces derniers sont trop orientés vers le haut et le nerf optique finit forcément par en souffrir. 

    Pour un usage adéquat, il faut placer l’écran plus bas. Plus précisément, il faut que le haut de l’écran soit au même niveau que nos yeux. Dans la même idée, il faut orienter l’écran légèrement vers le haut, afin que notre regard entre plus facilement en contact avec lui.