Jouer et être performant, c’est bien sûr avoir les compétences pour gagner et c’est aussi avoir un bon équipement technique, un environnement adapté.

Une grande importance

Sur le long terme ou tout simplement lors de longues sessions de jeu, ces éléments vont peser sur la performance du joueur. Jouer dans de bonnes conditions, c’est en partie le faire dans un lieu qui s’y prête vraiment et qui remplit certains critères.

  • La lumière

    La luminosité de l’écran a son importance, mais celle de la pièce en a tout autant.

    D’une manière générale, il faut éviter de créer un trop fort contraste entre l’écran et ce qu’il y a autour. Plus il y aura d’écart entre les deux et plus les yeux vont « forcer » pour s’en accommoder. Jouer dans le noir va rapidement fatiguer les yeux et la performance ou tout simplement le confort va grandement s’en ressentir.

    Inversement, il faut éviter d’avoir une source lumineuse autre que l’écran dans son champ de vision. Non seulement, elle va distraire le joueur mais elle va elle aussi fatiguer ses yeux. 

    Pour jouer dans de bonnes conditions, il faut donc une pièce suffisamment éclairée et dont les sources de lumière se situent au-dessus du joueur, ou tout du moins, en dehors de son champ de vision. 

    Attention toutefois à l’orientation de l’écran par rapport à la lumière. Il ne faut pas que celle-ci se reflète sur sa surface et on comprend aisément pourquoi. On le placera donc dans un endroit stratégique, dos à la fenêtre par exemple. Il faut trouver le bon équilibre entre l’intensité lumineuse de la pièce et celle de son écran. Mais aussi,  penser à porter des lunettes anti lumière bleue qui auront également la faculté de vous protéger en partie de la luminosité.

  • L’humidité

    Lorsque nous jouons, nous sommes particulièrement concentrés.

    Or, cette concentration a une conséquence qu’on ignore souvent : nous clignons moins souvent des yeux. Ça peut paraître anodin mais, dans les faits, nous fabriquons moins de larmes, nos yeux deviennent secs et nos paupières collantes avec un léger sentiment de démangeaisons qui va croître avec les heures.

    Un des moyens pour limiter cette sécheresse est de s’assurer qu’il règne dans la pièce un taux d’humidité suffisant. On parle de 40 à 60% d’humidité. Il n’est pas nécessaire d’aller jusqu’à la mesurer. On se rend généralement compte assez rapidement, s’il y a un problème. Il faut juste être conscient de son origine.

    Pour y remédier, au moins en partie, il faut donc faire remonter le taux d’humidité. Pour ce faire, on peut tout simplement utiliser un humidificateur d’air. Il en existe de toutes sortes et à tous les prix. Certains ont un design sympa et très moderne. 

    Si malgré tout le problème persiste, il y a des moyens simples et très efficaces pour y remédier comme prendre des compléments à base de lutéine, des lunettes adaptés pour les écrans ou des collyres de types larmes artificielles. Attention toutefois pour le collyre, car le soulagement restent temporaire.

  • L’air

    Au-delà de l’humidité, l’air en lui-même peut poser un problème, et plus précisément, les courants d’air.

    Ils assèchent les yeux et auront les mêmes conséquences qu’un manque d’humidité. 

    S’il est recommandé d’aérer quotidiennement les pièces d’une maison ou d’un appartement, il faut éviter de le faire durant les sessions de jeu. De même, et dans la mesure où son confort n’en est pas trop affecté, il vaudra mieux se passer de ventilateur et de clim. C’est particulièrement vrai pour cette dernière qui en plus de créer un courant d’air, fait chuter le taux d’humidité.

Les autres facteurs

D’autres facteurs entrent en ligne de compte en ce qui concerne le confort et la performance.

On pense notamment à la chaleur, au bruit ou tout simplement au fait de ne pas être distrait pour x ou y raison. Toutefois, ces facteurs-là relèvent soit de l’utilisation d’un matériel spécifique (auquel cas il est probablement traité dans un autre article du site), soit de circonstances sur lesquelles on ne peut pas vraiment influer.