En fonction du type de jeu auquel on s’adonne, les besoins vont être sensiblement différents. Un temps de réaction extrêmement bas pour un FPS, une multitude de boutons pour un MMORPG, une ergonomie parfaite pour les longues sessions de jeu… etc. 

  • La taille

Il y a encore quelques années, la question ne se posait pas vraiment.

Les souris filaires étaient largement au-dessus des sans fils. Le constat est aujourd’hui moins sévère pour ces dernières. Certaines d’entre elles présentent des caractéristiques tout à fait convaincantes en terme de performances. (Logitech G Pro Wireless, Logitech G900 Chaos Spectrum)

A qualité équivalente, il s’agit seulement d’une question de goût. On est libéré du fil d’un côté, mais dépendant d’une batterie (ou de piles) de l’autre. 

Cependant les souris sans fil sont toujours moins appréciées que les autres, car les gamers gardent à l’esprit, une meilleure fluidité et rapidité avec une souris filaire.

  • La capteur

D’un point de vue matériel, c’est principalement la qualité du capteur qui fait la précision d’une souris.

Si vous jouez avec un tapis, le fait qu’il soit optique ou laser n’aura que peu d’importance. Le seul véritable avantage du laser est de mieux se comporter sur toutes surfaces. Mais dans une recherche de performance, on investira toujours dans un tapis. 

La résolution d’une souris s’exprime en PPP (Pixels Par Pouces) ou DPI en anglais (Dot Per Inch). C’est le nombre de pixels que parcourt le pointeur de la souris lorsque vous la déplacez d’un pouce (2.54 cm). A l’heure actuelle, de nombreuses souris proposent des résolutions qui vont au-delà de 10.000 PPP. Très sincèrement, ça ne sert strictement à rien, même avec des écrans 4K ou du multi-écrans. 

Notion moins connue et pourtant véritablement importante, notamment pour les FPS, le polling rate. Pour faire simple, c’est le nombre de fois par seconde que votre PC détermine la position du pointeur de la souris. Pour jouer convenablement, il faut au moins compter sur une fréquence de 500 Hz, mais le plus souvent on préfèrera 1000 Hz. Plus la valeur est élevée et plus grande sera la précision. Les effets de saccades s’en trouveront aussi grandement limités.

Bref, il ne faut pas confondre précision et vitesse. La plupart des joueurs ne dépassent pas les 2.000 PPP, ils en sont même loin. Inversement, ils monteront le rolling rate bien au-delà de la valeur par défaut de Windows (125 Hz).

  • Les boutons et la molette

En fonction du jeu auquel vous vous adonnez, le nombre de boutons, et même le type de molette dont vous aurez besoin va être très variable.

Sur les FPS, les souris au nombre de boutons élevé (plus de 2) deviennent de plus en plus une obligation. Beaucoup de jeux demandent de plus en plus de touches. Celles-ci peuvent être dupliquées sur la souris pour un confort.

Ce choix est très personnel. Certains préfèrent un maximum de fonctions directement sur la souris, alors que d’autre privilégieront les raccourcis clavier. Si vous vous investissez dans plusieurs types de jeux différents, certaines souris permettent de modifier le nombre de boutons à l’aide de tranches interchangeables. C’est le cas par exemple sur la Roccat Nyth ou sur la Razer Naga Trinity.

Pour la molette, il faut être attentif à sa qualité, mais aussi aux fonctions qu’elle propose : défilement cranté et/ou libre, défilement latéral ou non…etc.

  • Les caractéristiques physiques

Longueur, largeur, ambidextre ou non, lourde ou au contraire très légère…etc.

Avant même de s’intéresser aux caractéristiques techniques d’une souris, il faut regarder avec attention ses caractéristiques physiques, surtout si on est gaucher. 

La raison en est simple. Vous pouvez disposer de la meilleure souris du monde, si elle n’est pas adaptée à votre main, elle ne sera rien de plus qu’un gadget. C’est une question de confort aussi bien que de performances. 

Il faut que les proportions de la souris soient en adéquation avec celles de votre main. Inutile de se pencher sur le cas d‘une souris imposante si vos doigts ne sont pas bien positionnés sur les boutons ou la molette. 

Pour le poids, c’est au goût de chacun. Certains préfèrent sentir une résistance lorsqu’ils déplacent la souris alors que d’autres ne le supportent pas. Des souris proposent d’ailleurs un système de poids amovibles pour satisfaire tout le monde. 

Une gamme de souris en particulier permet de modifier sa forme en fonction de la main, il s’agit de la gamme Ratt. 

  • La personnalisation

Si vous faites dans l’éclectisme niveau culture vidéo ludique, il ne faudra pas négliger la personnalisation.

Comme dit plus haut, certaines souris offrent la possibilité de changer le nombre de boutons ou de modifier le poids. On peut aussi imaginer changer les patins pour une meilleure glisse, passer d’une molette crantée à un défilement libre…etc. 

C’est aussi là que la partie logicielle prend tout son sens. Un système permettant d’enregistrer plusieurs profils, avec des sensibilités différentes en fonction des jeux, sera indispensable à une pratique variée. Attention car tous les logiciels ne se valent pas, loin de là.

Effectivement, en dehors de la souris, la surcouche logicielle permet une meilleure personnalisation (couleur, boutons, raccourcis…)

  • Comment choisir

Dans un premier temps, il faut éliminer toutes les souris qui ne conviennent pas à votre main.

Une fois cet écrémage effectué, à vous de voir ce qui importe le plus à vos yeux en fonction de votre type de jeu. 

Dans la mesure du possible, il faut vraiment essayer une souris avant de l’acheter car le moindre détail compte dans la prise en main. Quelques millimètres de largeur en trop et le confort peut en être grandement affecté.

Après, tout dépend de la qualité du modèle et du budget dont vous disposez. Il existe de nombreux tests et comparatifs sur internet. Mais encore une fois, la plus importante des questions que vous devez vous poser n’est pas de savoir si la souris est bonne, mais plutôt « Est-elle la meilleure pour moi ? ».

Notre petite sélection de souris
En entrée de gamme : Souris Gaming Acer Predator Nitro Noir et Rouge

On notera les points forts :

  • Jeux – Capteur Optique
  • Filaire – Ambidextre
  • Sensibilité max 5000 dpi

Le + : 16,8 millions de combinaisons de couleurs et quatre modes d’éclairage

PRIX : 35€
Le bon compromis : Souris gamer Logitech G502 Hero High Performance

On notera les points forts :

  • Jeux – Capteur Optique
  • Filaire – Ambidextre

Le + : Avec une précision nouvelle génération et une architecture améliorée, HERO est notre capteur gaming le plus précis jamais conçu

PRIX : 65€
Le haut de gamme : Souris gamer Madcatz RAT 8+ Blanche

On notera les points forts :

  • Jeux – Capteur Optique HIGH END PIXART PMW3389
  • Filaire – Droitier
  • Sensibilité max 16 000 dpi

Le + : Eclairage RVB caméléon

Avantages : La R.A.T. 8+ est construite autour d’un châssis ultra léger qui garantit une position idéale du capteur pour le suivi sur la surface de jeu. La souris R.A.T. 8+ est également équipée d’interrupteurs OMRON

PRIX : 100€