Les troubles du sommeil sont un problème couramment rencontré par les gamers. S’endormir rapidement après une session de jeu n’est pas toujours une chose facile. Certes il y a le fait d’être concentré et l’excitation provoquée par le jeu, mais le problème est plus complexe.

Le cœur du problème

En ce qui concerne le sommeil, il n’y a pas une mais plusieurs causes possibles. Le plus souvent, elles se combineront et mèneront le joueur fatigué dans une impasse. 

  • Le cerveau en éveil

L’activité du cerveau est en partie liée à l’effet de certaines hormones qui excitent le cerveau : 

  • La dopamine = notion de bonheur
  • L’adrénaline = stress

Qu’on ait passé une bonne ou une mauvaise soirée devant notre écran, on est tout sauf en phase d’endormissement. 

  • Un rythme décalé

La plupart des joueurs préfèrent s’adonner à leur passion le soir venu, parfois jusqu’à tard dans la nuit.

Outre l’aspect plus convivial ou immersif qu’offre la nuit, il y a des raisons pratiques à cet état de fait.

Sur le long terme, cette habitude finit par perturber notre rythme biologique et notamment le sommeil.

  • La lumière bleue

On désigne sous ce terme une partie du spectre lumineux.

Pour faire simple, elle correspond à une lumière proche de celle du soleil et qui maintient donc notre cerveau en éveil. Or, une grande partie de la lumière émise par nos écrans est de cette nature.

Conséquence directe : plus nous passons de temps le soir sur nos PC, consoles ou smartphones et plus notre cerveau reste éveillé.

Que peut-on y faire ?

Sauf à avoir un problème directement lié au sommeil et à l’endormissement, il existe des solutions. Adopter quelques bonnes pratiques et un léger coup de pouce à notre cerveau et le plus souvent tout rentrera dans l’ordre.

Bien évidemment, filtrer la lumière bleue

Filtres sur les écrans, lunettes à filtre bleue et lutéine peuvent aider à limiter l’impact de ce type de lumière.

Si on voit plutôt bien ce que sont les deux premiers, la lutéine est souvent ignorée.

Pourtant, des études ont montré qu’elle est la plus efficace pour lutter contre les effets néfastes de la lumière bleue, et ces derniers ne s’arrêtent pas au sommeil. 

  • MAIS AUSSI : prévoir un temps OFF avant d’aller dormir

Par temps off, on entend surtout un temps sans écran.

Une marche de quelques minutes ou une bonne douche peuvent suffire.

Mais surtout, ne rallumez pas votre portable après, c’est une très mauvaise habitude qui va retarder l’endormissement.

  • Respecter les cycles jour/nuit

Peut-être le conseil le plus difficile à suivre pour un gamer.

Si vous ne pouvez pas jouer en journée, essayez au moins de casser ce rythme décalé une ou deux fois par semaine.

Ça ne réglera pas tout, mais votre cerveau sera moins enclin à penser que la nuit commence à 4 heures du matin. 

  • Eviter de consommer des excitants

On ne va pas se mentir, le “red bull”, c’est bon en goût et efficace pour se maintenir éveillé, tout comme la caféine.

Alors faites attention aux produits qui maintiennent en éveil et font la promesse de la performance au détriment de votre santé.

Vous trouverez dans ce registre certains compléments alimentaires, comme des chewing gum énergisants ou autres substituts. Ces derniers peuvent être pour certains efficaces, mais sont à prendre avec précaution.

D’ailleurs, certains sont interdits en compétition d’e-sport, car dopants et dangereux pour le cycle d’endormissement. On peut passer ainsi de pile électrique montée sur ressort à un zombie cherchant le sommeil.

L’alimentation nocturne peut aussi être nocive pour la récupération avant une phase de sommeil, si celle-ci est fortement composée d’un excès de sucres rapides (bonbons, sodas, plats surgelés..)

EN CONCLUSION

Nous ne pouvons que vous conseiller de penser à votre équilibre vital en respectant votre cycle de sommeil ou de vous préparer à une période d’activité intense sans sommeil.

A défaut, vous pouvez vous aider de compléments alimentaires naturels à base de Ginkgo Biloba et Magnésium, qui auront un effet positif sur votre cerveau en lui apportant un effet relaxant et calmant.

Vous gagnerez en plus une concentration accrue grâce à l’action combinée de ces actifs sur les connexions du cerveau.