Migraines, fatigue visuelle : les yeux sont le premier et le plus important outil pour un gamer. En interaction permanente avec l’écran, ils sont sollicités en permanence pendant les sessions de jeu : ils sont les premiers à souffrir des effets d’une exposition prolongée à la lumière des écrans, et notamment la lumière bleue et le scintillement. 

  • La lumière, pas la seule en cause

Mouvements rapides et répétitifs de l’oeil, manque de clignements des yeux lié à une trop forte concentration, manque de profondeur du champ visuel etc. Tout ceci aura un impact sur vos yeux et votre vue à long terme. 

  • Les problèmes de vue

Si à l’âge adulte on a peu de chances de développer un problème de réfraction à cause des écrans, ce n’est pas le cas des enfants et des jeunes adolescents.

En effet, nos yeux n’atteignent leur maturité qu’autour de 12 ans. Avant cet âge, ils sont encore en train de se développer et de prendre leurs repères. 

Le problème, c’est que les écrans perturbent ces repères et que les yeux n’en sortent pas indemnes. Année après année, les écrans deviennent une des causes principales de myopie. En conséquence, les médecins recommandent d’être vigilant sur le temps passé devant les écrans.

  • Les maux de tête

Probablement un des problèmes les plus courants causé par les écrans.

En effet, lorsqu’on passe beaucoup de temps devant un écran, on est en permanence ébloui. On ne s’en rend pas compte car la lumière n’est pas assez forte pour nous faire fermer les yeux. En revanche, elle est directement orientée dans leur direction. 

Toute cette lumière, nos rétines la transforment en signaux électriques qui vont inonder notre cerveau. Ce dernier finit par fatiguer. Les maux de tête sont la conséquence de cette usure. C’est en partie pour cette raison qu’on recommande de faire des pauses régulières. Elles permettent au cerveau de faire le vide et de récupérer. 

  • La fatigue visuelle

Qui ne s’est jamais frotté les yeux pour en dissiper la tension ?

C’est un geste extrêmement courant lorsqu’on est devant un écran. A force de fixer l’image qu’il projette, nos yeux fatiguent et nous avons la sensation de ne plus y voir clairement. Que ce soit parce qu’on joue depuis plusieurs heures ou parce qu’on travaille sur ordinateur, nos yeux sont en permanence sur le qui-vive

Résultat, on a les yeux qui brûlent ou qui pleurent, la vue se trouble etc. Parfois ces symptômes s’accompagnent de sensations d’irritations et de picotements. Bref, nos yeux sont  fatigués et ils nous le font savoir. C’est une alerte de la brûlure souvent irréversible que subit le fond de l’oeil.

La lumière bleue de l’écran va en effet “brûler” le violet rétinien, la partie de l’oeil qui transforme la lumière en image. En bref, on perd chaque fois un peu de notre capital vue. La solution la plus efficace reste la consommation de compléments alimentaire à base de lutéine et zéaxanthine. Cette actif va protéger et renforcer la macula de l’oeil contre les effets lumineux de l’écran. Vos yeux vont donc rester en pleine forme et performants, voire augmenter leur endurance.

  • La sécheresse oculaire

Bien que causée en grande partie par la luminosité des écrans ou de notre environnement, elle est aussi causée par notre concentration et notre état de fatigue.

On l’ignore souvent, mais plus nous sommes concentrés, moins nous battons des paupières. Or, le fait de cligner des yeux permet d’humidifier la surface de l’œil en y répartissant le film lacrymal. 

La sécheresse oculaire devient rapidement désagréable, on ressent une gêne, avec des sensations de poussières dans l’œil. Mais le vrai problème est que nos yeux sont alors sans défenses et sont bien plus susceptibles d’être victimes d’une bactérie ou d’un virus. Il est par exemple courant de faire des conjonctivites à répétition lorsqu’on souffre de sécheresse oculaire. 

Aussi nous vous recommandons de faire des pauses régulière.