RPG et MMORPG ont beaucoup de points communs :

– des personnages à faire progresser,
– des histoires longues et riches,
– des donjons à explorer etc.

Mais ils ont surtout deux différences de taille qui vont tout changer.

  • A quoi joue t-il ?

Tout d’abord, la nature même d’un MMORPG fait qu’il est toujours en mouvement, que nous jouions ou non.

C’est un monde persistant qui ne connait pas le répit. Si la plupart intègre des cycles jour / nuit et des changements climatiques, dans les faits, rien ne change. Il y a presque toujours quelque chose à faire ou quelqu’un à aider dans un MMORPG.

D’autre part, ces jeux n’ont pas de fin.

Tant qu’il y aura suffisamment de joueurs actifs, il y aura des mises à jour, des events, des extensions… Bref, dans ce type de jeux, ce n’est pas tant la fin qui compte, mais plutôt le chemin qu’on parcourt. 

Les mondes persistants

Les mondes persistants sont presque exclusivement l’apanage des MMORPG. Il en existe toutefois quelques-uns qui sont purement accès stratégie et réflexion.

Comme son nom l’indique, un monde persistant est un univers qui persiste et continue d’évoluer même lorsque notre machine est arrêtée.

De ce fait, il y a une forme d’obligation à y revenir très régulièrement, sous peine de prendre du retard sur les autres joueurs ou de rater certains événements. Cette régularité est d’ailleurs souvent encouragée par l’existence de quêtes quotidiennes et récompensée par l’obtention de bonus de connexion. 

Bref, un monde persistant pousse à jouer et devient vite très chronophage. C’est d’autant plus vrai qu’il y a une forme d’émulation dans ce type d’univers. En effet, la plupart incite très fortement à adhérer à une guilde ou un clan. En conséquence, on tisse des liens, on a des projets en commun, on lance des raids ou des donjons… Il y a une dynamique de groupe qui va pousser le joueur à s’investir durablement. 

  • Sur quelle machine ?

En fait, un joueur de MMORPG trouvera son bonheur sur tous les supports disponibles. Que ce soit PC, consoles, consoles portables ou smartphones, tous ont dans leur ludothèque un bon nombre de ces jeux. Un même jeu peut d’ailleurs être disponible sur plusieurs plateformes différentes.

En revanche, à quelques rares exceptions près, ces jeux ne permettent pas à un joueur console d’évoluer aux côtés d’un joueur PC par exemple. Pour des raisons techniques ou parce que le gameplay et les performances sont trop différents, très peu offre la possibilité de jouer ensemble.

  • Quel type de joueur est-il ?

Le monde persistant d’un MMORPG est une particularité qui rend le profil de ces joueurs assez singulier par rapport aux autres.

Le facteur temps y est pour beaucoup. On y consacre généralement plusieurs heures par jour, ce qui rend d’ailleurs le joueur de MMORPG plutôt exclusif. 

Ce type de joueur est donc généralement dans une période de sa vie qui lui autorise un tel investissement personnel. Ce sont souvent de jeunes adultes, mais ils ne représentent pas forcément une majorité écrasante. Avec les jeux de stratégie, c’est le type de jeu qui rassemble le plus de profils différents. Sans atteindre la parité, la population féminine y est très bien représentée. De même, il n’est pas rare de croiser des joueurs de 50 ans et plus. 

Un vrai marathonien du jeu vidéo

S’il est un joueur qui passe énormément de temps devant son écran, c’est bien celui-ci. Lorsque le temps n’est pas un problème, il n’est pas rare de voir des joueurs connectés et actifs des journées durant. Il est de fait très exposé à la lumière bleue des écrans. En conséquence, bien que le rythme soit moins soutenu que dans les jeux d’action, la fatigue visuelle (voire des problèmes plus sérieux) se fera toujours sentir sur le long terme. 

Nombre de joueurs éprouvent aussi des difficultés à mettre un terme à leur session de jeu. Il y a toujours quelque chose à faire et on a parfois du mal à décrocher.  

Par ailleurs, les mini-transactions et le système de gatcha peuvent parfois poser un problème, surtout au portefeuille ! Il n’y a pas nécessairement d’addiction, mais c’est un risque pour les personnes sensibles à ce type de tentations.