Le Massively Multiplayer Online Role-Playing Game est un jeu de rôles en ligne. Autrement dit, les MMORPG sont des jeux mêlant stratégie, réflexion et même souvent action.

L’attrait principal de ce type de jeu est la large palette de possibilités offertes au joueur (combat, exploration, craft etc.) mais aussi une histoire et un background particulièrement développée.

Découvrez le top 10 des MMORPG 2019, en vidéo !

Crédit : Zeyne que nous vous invitons à suivre directement sur sa chaîne Youtube !

  • Son histoire

Contrairement à ce qu’on pourrait imaginer, l’histoire des RPG multijoueur en réseau remonte à bien avant l’apparition d’internet. En effet, dès 1981, il y avait Bitnet, un réseau universitaire mondial et entièrement gratuit. C’est sur ce dernier qu’apparut le premier RPG à vocation multijoueur en 1984, MAD (Multi Access Dungeon).

Ça en surprendra beaucoup, mais on le doit à deux étudiants français de l’école des Mines de Paris. Bien qu’entièrement textuel, le jeu connut un tel succès qu’il dut être arrêté deux ans plus tard, en grande partie parce qu’il saturait le réseau.

Dès 1991, apparaît le premier MMORPG commercial : Neverwinter Nights. Toutefois, à cette époque, se frotter à un tel jeu coûtait très cher. Outre le prix d’achat, on devait s’acquitter auprès d’AOL, son éditeur, de 6 dollars par heure de jeu ! Pour un MMO la facture devait monter très rapidement. Le succès fut tout de même au rendez-vous, et on considère aujourd’hui ce titre comme le premier véritable MMORPG.

Mais c’est bien entendu avec l’avènement d’internet que tout va s’accélérer. C’est à cette époque qu’apparurent d’autres titres marquants de l’histoire du MMORPG tels que Ultima Online (1997), Everquest (1999), Anarchy Online (2001) ou encore Eve Online (2003).

En 2005, on voit naître ce qui deviendra un monument du jeu vidéo : World of Warcraft (WoW). C’est lui qui donnera ses lettres de noblesse au genre et qui inspirera de nombreux autres jeux.

Aujourd’hui, l’offre est bien plus vaste, notamment grâce à la diversification des supports. En effet, s’il fut longtemps l’apanage du PC, on en trouve aujourd’hui aussi bien sur consoles que sur smartphones.

  • Principes du jeu

Dans l’ensemble, les principes de jeu sont très proches de ceux qui ont fait le succès des RPG classiques. On incarne un ou plusieurs personnages aux profils variés qu’on fait progresser et dont on améliore l’équipement au fil du jeu. On explore de nombreuses contrées et on découvre peu à peu une intrigue longue et riche.

Il existe toutefois quelques différences notables, ou tout du moins des aspects plus particulièrement mis en avant dans les versions MMO. C’est le cas par exemple du craft d’objets et d’équipements. S’il est présent dans certains titres classiques, il prend ici une importance bien plus significative. C’est en grande partie dû au fait que dans les MMO, ce sont les joueurs eux-mêmes qui développent des compétences dans la fabrication d’objet. Le joueur peut en effet incarner des classes spécifiques telles que tailleur ou armurier qui lui permettent de créer des pièces d’équipement à partir de matériaux à collecter sur les monstres ou directement sur la map. Cet aspect farming est d’ailleurs bien plus présent dans les MMO.

Le côté multijoueur va aussi avoir pour conséquence de pousser à la spécialisation. On incarne rarement plus d’un personnage (ou d’une classe) à la fois. Ceci afin d’encourager l’entraide et la dimension sociale, prépondérante dans ce genre de jeu. Il sera nécessaire de trouver des alliés, et même souvent d’appartenir à une guilde, afin de profiter pleinement des opportunités offertes par le jeu.

Enfin, autre différence de taille, il n’y a pas de fin à un MMO. Peu à peu, au fil des mises à jour et autres extensions, l’univers du jeu s’étoffe en lieux, personnages, classes etc. Bref, le jeu se développera tant que l’éditeur y trouvera son compte, ou autrement dit, tant que le jeu générera suffisamment de revenus à ses yeux.

  • Les Maps

Elles sont immenses. Si au début seules certaines parties sont accessibles, vous serez rapidement confrontés à un très vaste espace à explorer. Ces dernières se divisent le plus souvent en fonction du niveau des monstres qui l’occupent. Il existe donc des sections pour joueurs débutants et d’autres pour les joueurs confirmés ayant déjà de nombreuses heures de jeu derrière eux.

Ces maps sont si grandes qu’on dispose le plus souvent de moyens de téléportation, que ce soit via des sorts ou des portails magiques. Il est aussi très courant de posséder des montures (chevaux, griffons, dragons etc.) qui rendront les déplacements plus rapides.

Elles offrent généralement une grande variété de décors, allant des plaines ensoleillées aux monts enneigés en passant par les déserts ou les marécages. Par ailleurs on y trouve aussi des villes et des donjons. Ces derniers sont en revanche le plus souvent « détachés » et ouvrent sur des instances particulières.

  • Le déroulement d’une partie

Etant donné le long terme inhérent à ce type de jeu, on ne peut pas réellement parler de partie. Chaque session de jeu sera différente en fonctions de vos objectifs du moment.

Toutefois, au tout début, on passera presque toujours par la case création de personnage, avec plus ou moins de paramètres modifiables (taille, sexe, corpulence, race etc.) afin de personnaliser son avatar. Ce n’est qu’une fois cette étape franchie que le jeu commence réellement.

Les premières heures sont consacrées à la prise en main et à la découverte de l’univers, le plus souvent sous forme d’un tutoriel qui ne dit pas son nom. On y avance dans l’histoire tout en remplissant des quêtes qui permettent de découvrir son personnage et les principaux éléments de gameplay.

Plus tard, les sessions seront variées et ne présenteront pas toujours le même profil. Parfois on partira conquérir des donjons, on cherchera à gagner de l’XP ou à récolter certains ingrédients. D’autres fois on améliorera ses capacités de craft, on mettra des objets en vente ou on remplira des objectifs de quêtes. Bref, on a l’embarras du choix et deux sessions de jeu ne se ressembleront pas forcément.  

  • Qu’est-ce qui fait un bon joueur de MMORPG

Contrairement à d’autres jeux, on peut prendre du plaisir à se confronter à un MMORPG quel que soit son niveau.

Toutefois, si on veut être un minimum performant et accéder (et survivre) à toutes les instances et tous les donjons d’un MMO, il faudra nécessairement certaines qualités et avoir quelques atouts dans sa manche.

  • Communiquer 

C’est la base du MMORPG. On ne vaincra jamais seul et il faut donc trouver un groupe ou tout simplement des alliés de circonstances. Dans un cas comme dans l’autre, il faut savoir communiquer. Plus la difficulté sera élevée et plus la communication sera une arme à part entière. D’excellents joueurs qui ne se parlent pas n’atteindront jamais leur plein potentiel. Il faut être sociable en dehors des combats, notamment lorsqu’on commence, et savoir comment communiquer pendant ces derniers. Il y a souvent un vocabulaire propre au jeu qu’il faudra connaître.

  • Trouver une guilde qui nous corresponde

Plutôt que de vouloir intégrer une guilde seulement parce qu’elle est forte, mieux vaut se demander si on s’y sentira à l’aise. Rien ne sert d’intégrer une top guilde si on n’a pas un temps de jeu suffisant ou une connaissance approfondie du jeu. Il faut que votre guilde soit à votre image. Il y en a pour tous les goûts, alors autant en choisir une avec les mêmes valeurs et les mêmes objectifs que vous.

  • Être patient et persévérant

Se lancer dans un MMORPG, c’est partir pour une très longue aventure. Presque tout prend du temps et il faut donc se montrer patient. Qu’on parle de gagner des levels ou de l’obtention d’un nouvel équipement, rien n’est jamais facile et rapide dans un MMO. Bien qu’offrant un univers très varié, ils obligent bien souvent à un farming qui rebutera les plus pressés.

  • Avoir le matériel qui convient

Les MMORPG sont souvent assez gourmands en puissance de calcul, tout du moins si on veut jouer avec les meilleures options graphiques. Il faut donc une machine puissante et un espace disque conséquent.

En fonction de vos goûts, il faudra surement vous équiper d’une souris disposant d’une multitude de boutons ou d’un clavier autorisant de nombreuses macros. Par ailleurs, les sessions de jeu étant très longues, il ne faudra pas négliger son confort, qu’il soit visuel ou physique.

  • Savoir se gérer

Pour profiter pleinement d’un MMO, il faut disposer de temps, de beaucoup de temps. Le problème avec les MMORPG c’est qu’on ne sait pas quand s’arrêter. Ce sont des jeux extrêmement chronophages, devant lesquels on peut passer de nombreuses heures tous les jours. Hors, dans un MMORPG, il faut durer, et à trop jouer, on s’épuise, aussi physiquement que mentalement. Des sessions trop longues vont finir par causer une baisse de régime. Elles peuvent même conduire à une forme de lassitude qui entraîner un arrêt pur et simple du jeu.